Qu'est-ce que le droit des médias ?

Photo Qu'est-ce que le droit des médias ?

C'est l'une des branches de droit qui est la moins connue. Pourtant, à l'époque où nous vivons, les controverses liées à l'équilibre entre libertés d'expression et le droit à l'information sont monnaie courante. Il est ainsi important de connaître de bien connaître le droit qui les régit. Voici donc l'essentiel à connaître sur le droit des médias.

Un droit pour des médias libres, indépendants et courageux

Par définition, le droit des médias est l'ensemble des règles qui encadrent et organisent la mise en application des règles relatives à la liberté d'expression et au droit à la formation. Il permet ainsi aux médias de mieux préserver leur liberté et leur indépendante et d'avoir plus d'audace dans l'exercice de leurs missions d'informer et de critiquer.

On parle notamment de médias ou de presses libres quand il n'y a aucun contrôle outrancier de la part de l'État ou d'un organisme privé sur le traitement des informations. Les téléspectateurs, auditeurs ou lecteurs auront ainsi, pour le plein exercice de leur rôle citoyen libre, des informations objectives, vraies et justes.

Grâce au droit des médias, une bonne partie des professionnels du média font preuve de courage dans la poursuite de leur objectif d'enquêter sur des faits et de partager sans complaisance si ceux-ci ont une grande importance pour leur audience. Pour eux, toute route menant à la vérité est bon à prendre.

Un droit garantissant la responsabilité des médias

Le droit des médias permet aux médias de jouir de leur liberté, mais cela ne veut pas dire que la responsabilité de ceux-ci ne puisse pas être engagée s'ils dépassent certaines limites. Cela est souvent à la source de nombreuses controverses, avec un Etat d'un côté qui peut chercher à tout prix à limiter de la manière la plus forte possible cette liberté, et des médias qui veulent en profiter au maximum. Alors, quelle est la limite à ne pas franchir pour les médias ?

Selon de nombreux experts juridiques dans le domaine, les médias devront avoir pour " seules " vocations la recherche et le rapport de la vérité. De ce fait, la loi leur est interdite de transmettre des informations mensongères à leurs auditeurs, téléspectateurs et lecteurs. De telles informations peuvent en effet porter atteinte à la vie et surtout à la liberté d'autres individus, les médias ayant actuellement un pouvoir quasi inépuisable.

Garant du respect de l'ordre public et des bonnes mœurs

En tant que vecteur de communications et d'informations, les médias ont une place centrale dans la vie d'un État et de ses citoyens. Malgré cela, leur message ne doit pas à aller à l'encontre de la nécessité de préserver l'ordre public et aux bonnes mœurs. Le droit des médias a ainsi été créé pour s'assurer que les publications et les diffusions d'informations ne puissent pas être à la source de désordres.

Ainsi, dans l'exercice de leurs missions d'informations, les médias doivent toujours se référer aux législations en vigueur et aux précédentes décisions de justice concernant leurs activités. Raison pour laquelle plusieurs d'entre eux font ponctuellement appel à un juriste pour ne pas se perdre dans le champ de cette branche de droit plus récente.